Animateur : Georges FAVRAUD

Inscription au Bureau de l’Association, certificat médical obligatoire. – Plus de renseignements sur “Informations et inscriptions”

Jour et HeureDuréeLieuTarif
Jeudi 18h151h30Maison de Quartier210€/an

Les arts martiaux chinois internes sont nés de la rencontre entre les arts de combat et les techniques de santé et de méditations connues aujourd’hui sous le nom de qigong. Ils visent à développer une force fondée sur la relation entre le corps et l’esprit, qui est transférable dans la vie quotidienne. Cette séance vous propose de :

– Se détendre, se ressourcer et trouver sa force intérieure, le soir après une journée de
travail.

– Des exercices pour calmer ses pensées et sa respiration, clarifier ses intentions,
développer l’attention à soi et à l’autre.

– Apprendre à mobiliser son corps de manière ergonomique et à faire reposer son
action sur le calme, le rythme et la coordination.

– Des exercices en duo pour expérimenter la relation à l’autre, entre collaboration et
confrontation constructive.

L’enseignant, Georges Favraud, est docteur en anthropologie (Université Toulouse Jean Jaurès). Il étudie ces pratiques depuis 2003 en Chine auprès de maîtres taoïstes, pays où il a vécu durant 7 ans.

Témoignages

« Un art martial non-frontal et même doux, basé sur un combat intérieur et des jeux de contact. Tout ça dans une super ambiance ! »

« C’est une pratique complète qui allie travail postural et en mouvement, respiration, méditation et confrontation. J’apprécie beaucoup l’aspect ludique et les mouvements qui s’inspirent des animaux : libère le tigre qui est en toi ! »

« Je m’attendais aux enchainements de taijiquan ou aux exercices de qigong que l’on voit dans les parcs. Mais c’est une approche très différente. Les mouvements animaux et les exercices à deux m’ont beaucoup surpris au départ. »

« J’avais pratiqué le Karaté et le Qi Gong. Les arts martiaux internes me permettent de relier les deux. Mais là, on s’exerce avec l’autre, on n’est ni seul ni en compétition. Cela valorise le modèle d’un guerrier serein. »

« Cette pratique me permet d’évacuer des pulsions agressives et de revenir à l’intérieur après une journée de travail »

« On s’exerce à prendre sa place en restant ouvert, à prendre conscience de sa force intérieure et l’extérioriser. C’est intéressant, je peux l’utiliser au quotidien, par exemple quand quelqu’un envahit une conversation. »