Printemps 2021
Le document intitulé « Pacte urbain » voté par le Conseil municipal de Toulouse le 19 mars 2021 organise l’urbanisation future des zones situées dans un rayon de 10 minutes à pied autour des stations de métro (TÉLÉCHARGER LE PACTE URBAIN). Il vise à mettre en cohérence l’urbanisation avec la mobilité et module la densification en fonction des zones d’influence des stations de métro.
Il faut préciser que ces documents n’ont pas de valeur juridique tant qu’ils ne sont pas traduits en termes de règlement par le Plan d’Urbanisme. Mais ils indiquent la direction vers laquelle les futurs plans d’urbanisme devraient se diriger. Dans le quartier, il aboutirait à densifier certains terrains, qui apparaissent en rose sur les schémas ci-après.

  1. Autour de la station « Limayrac » (située en haut de l’allée de Limayrac, au-dessous du centre commercial de la place Auguste Albert) :
  2. rue de Limayrac (entre la place Albert et le boulevard Deltour) ;
  3. entre la rue Julia et la rue des Roudous ;
  4. entre le chemin de La Terrasse et la rue Etienne Dolet ;
  5. dans l’angle entre le haut du chemin de Firmis et le chemin de La Terrasse ;
  6. dans le triangle entre l’avenue Jean-Rieux, la rue de Savoie et la rue des Narcisses.
    Dans cette zone, la densification serait de l’ordre d’un millier d’habitants, après la mise en service du métro.
  1. Autour de la station « Ormeau » :
  2. Côté sud de la route de Revel et de l’avenue Saint-Exupéry, depuis la rue d’Armentières jusqu’à la rue de Venasque ;
  3. Dans le triangle entre l’avenue Jean-Rieux, la rue de Tahiti et l’avenue Saint-Exupéry ;
  4. Dans le rectangle entre l’avenue Jean-Rieux, la rue Corraze, la rue de Superbagnères et le chemin Mal Clabel ;
  5. Des deux côtés de l’avenue Louis Bréguet.

Dans cette zone, la densification serait de l’ordre de 4 000 habitants (un millier avant la mise en service du métro et 3000 après).